Waingunga

Site du Louvetisme : les 8-12 ans

Creche de Greccio

Chaque année, pendant la période de l’avent, tu installes une crèche dans ta maison, pour rappeler que Dieu, prenant la condition humaine a voulu naître pauvre parmi les plus pauvres. Mais sais-tu, petit loup, que c’est à notre saint patron, Saint François d’Assise que nous devons la première crèche vivante ?

Des guides et des scouts viennent à la crècheA la fin de l’année 1223, François arriva à Greccio, une ville d’Italie. Un peu avant Noël il fit une demande un peu spéciale au seigneur de Greccio :

- J’aimerai célébrer la naissance de l’Enfant Jésus d’une façon particulière, qui rappellerait sa naissance à Bethléem. Je souhaite Le voir dans sa mangeoire entouré du bœuf, de l’âne et des bergers, pour rappeler l’humilité de son Incarnation.

Le seigneur accepta et commença à faire préparer une grotte où se déroulerait une reconstitution de la naissance du Christ et où l’on célébrerait la messe. Tous les habitants de Greccio se mirent alors à la préparation de cette fête, tous, femmes, hommes et enfants, tous, chacun selon ses moyens. Certains apportèrent des bougies et des cierges pour éclairer la grotte où se déroulerait la messe, d’autres firent venir un âne et un bœuf. On installa une mangeoire remplie de paille sur laquelle le prêtre célébrerait la messe.

Le soir de la veille de Noël, les habitants de Greccio et des environs se dirigèrent, tous munis de leurs bougies ou de leurs lanternes, vers la grotte où allait être célébrée la naissance de l’Enfant Jésus, créant ainsi un chemin de lumière. La grotte rayonnait de clarté et résonnait du chant des fidèles. François était heureux de sentir la ferveur des personnes assemblées. Comme il était diacre c’est lui qui chanta l’Évangile et fit le sermon. Il parla avec un tel amour et une telle douceur de l’Enfant de Bethléem, que chacun sentit en son cœur Sa présence. On raconte même que François prit dans ses bras un petit enfant qui s’était endormi dans la mangeoire et qu’en se réveillant, il lui sourit, tel l’Enfant Jésus.

Toutes les personnes présentes repartirent chez elles, le cœur rempli de joie et fortifié de l’amour de Dieu incarné en un Nouveau-né.